Comment outrepasser la peur d’investir en immobilier?
Comment aller au delà de ses blocages et croyances limitantes?

Cet article est la retranscription du podcast #39: Psychologie & Immobilier: comment vaincre la peur d’investir en immobilier?

MAJ: si tu veux te former concrètement dans l’immobilier rentable je viens de sortir un programme collaboratif avec 8 experts: https://formation.richea30ans.com/immobilier/

 

Coucou c’est François bienvenue dans cette nouvelle émission je suis avec mon amie Stéphanie qui a un profil vraiment atypique et très intéressant. Tu vas apprendre beaucoup de choses dans cette émission « la peur d’investir en immobilier » je te laisse te présenter tout de suite Stéphanie qui es tu ? Que fais-tu ? Dis-nous en plus.

+

00:00:19

Je suis Stéphanie on me connaît dans les réseaux sociaux sous le nom de Stéphanie Invest in City puisque je suis la femme de Kris et que nous travaillons sur des projets immobiliers à titre personnel notamment, tous les deux.

La face visible c’est Kris parce que vous le voyez beaucoup sur des vidéos sur les réseaux sociaux mais en fait on travaille tous les deux ensembles. Moi je ne suis plus en backstage et je m’occupe de par mon ancien métier aussi je pense que j’ai une sensibilité là dessus qui est : la face économique de nos projets.

La stratégie, la compta, l’aspect fiscal, le fait d’être en société ou en nom propre. Toutes ces choses là qui font partie de la stratégie, ça c’est une chose.

Tout ce qui est optimisation est vraiment mon dada c’est à dire qu’après quand on travaille sur un bien c’est surtout moi qui vais regarder les travaux et je vais optimiser non seulement les budgets de travaux mais simplement comment on réaménage l’espace.

J’adore ça, optimiser les espaces pour en tirer le meilleur. C’est aussi ce que je fais et sinon je suis passionné par tout ce qui est le mindset. C’est la troisième facette, et en fait j’ai vraiment un sujet de prédilection qui sont les blocages qu’on peut avoir, la peur d’investir en immobilier. Comment les dépasser pour passer à l’action.

+

00:02:03

D’accord donc la c’est vraiment donc tout ce qui est dans croyance limitante, psychologie de l’investisseur. Avant de rentrer vraiment dans les conseils, toi dans ton parcours immo, est-ce que t’as eu de gros doutes. Au début est-ce que tu as eu peur d’investir en immobilier Est ce qu’aujourd’hui tu en as encore ? dit nous tout.

+

00:02:27

J’ai toujours voulu investir dans l’immobilier depuis que j’ai 20 ans et j’ai mis plus de dix ans, meme quinze ans presque à faire mon premier investissement immobilier pour deux raisons.

Je ne sais pas où acheter comme je parcourais le monde tout le temps je ne sais pas s’il fallait acheter à Paris. Je savais pas s’il fallait acheter près de chez mes parents en Haute-Savoie je ne sais pas s’il fallait acheter à Montpellier parce que j’y avais travaillé aussi et ne sachant pas, je ne m’en suis pas occupé.

J’ai un petit peu laissé courir pendant 15 ans ce qui est très dommage. Et moi je vais travailler pour le Club Med mais j’étais saisonnière et j’ai tenu à rester saisonnière au Club Med pour des raisons de liberté d’action on va dire, et j’ai quand même fait mon premier investissement immobilier pendant que j’étais au club et moi qui peut avoir aussi comme nous tous des pensées limitantes pour le coup j’ai fait tout le contraire.

J’ai acheté un bien, alors je ne vous le conseille pas mais ça a été mon parcours : je ne l’ai pas visité, dans une ville que je ne connaissais pas qui était Bordeaux ou je n’avais jamais mis les pieds. Je l’ai acheté, alors je vais tous vous décomplexer. 🙂

J’ai fait toutes les erreurs possibles.

Je l’ai acheté cher. Je n’ai pas fait de travaux dedans, je l’ai exploité en nue alors que j’aurais pu l’exploiter en meublé parce qu’il était meublé…

Je suis tombé sur un notaire qui avait fait faire à mon chef de village du Club Med une très bonne affaire à Bordeaux et j’ai dit Ben oui moi aussi je veux faire une bonne affaire envoie moi ton notaire. Il me conseille un truc que je prends je m’en remets à lui. J’ai fait ça en 2010, donc j’ai acheté, Je n’ai pas fait d’emprunt, je n’ai pas fait jouer l’effet de levier des banques voilà tout ce qu’il ne faut pas faire.

Au final j’ai aussi cette chance c’est que le marché de l’immobilier à Bordeaux comme vous le savez peut être a explosé. Donc j’ai revendu quelques années plus tard. J’ai quand même fait une plus value et tout s’est bien passé pour moi.

+

00:04:39

D’accord et aujourd’hui du coup, en 2018.

+

00:04:45

Aujourd’hui j’ai acheté un bien sur Montpellier puisque avec Kris on s’était installé pour Montpellier. Bien moi toute seule sur Montpellier. Ça a été le premier pour moi d’une longue suite que j’ai exploité en location courte durée, Kris en parallèle a acheté aussi deux des siens et ensuite on a acheté ensemble parce que les banques comment s’étaient mariés les banques voulaient qu’on emprunte ensemble et on ne s’est pas trop pris la tête sur cet aspect là.

Donc on a fait plus de 14 projets immobiliers on en a revendu certains dont un qui était une résidence principale. Et aujourd’hui on a 7 biens en location courte durée qu’on a toujours, un 8ème en colocation, un garage et donc une résidence principale.

L’immobilier c’est l’investissement qui fait peur à tout le monde au novice, alors que c’est effectivement quelque chose ça représente beaucoup et à la limite surtout les autres types d’investissements même des investissements beaucoup plus spéculatifs et volatils comme les cryptos monnaies et la bourse,

y’a pas ce même problème de passage à l’action, et c’est marrant parce que du coup Kris qui lui a une présence en ligne plus développée, il récupère souvent beaucoup de personnes qui ont suivi X formation immobilier qui ont dépensé énormément d’argent dans la formation mais qui ne sont pas passés à l’action malgré ça.

+

00:06:18

Du coup comment toi tu peux aider quelqu’un comme ça. Qui a la peur d’investir en immobilier!

+

00:06:23

En fait souvent on s’en est rendu compte justement à force de discuter avec ces personnes.

Souvent les gens qui ne passent pas à l’action n’ont pas forcément conscience mais ils ont une pensée limitante, même quand ils pensent ne pas l’avoir, et donc les pensées limitantes peuvent prendre vraiment plein de formes différentes.

par exemple la première d’entre elles c’est que les gens comprennent bien qu’il faut faire un investissement locatif on n’achète pas pour soi, n’empêche que quand ils visitent, ils ne peuvent pas s’empêcher de se projeter et de se dire Moi je n’y vivrai pas ou je ne vois pas dedans.

je ne veux pas acheter un bien comme ça.

Et en fait ils vont donc faire focus sur tous les défauts qu’ils voient et donc ne vont pas être capable de passer à l’action parce qu’ils vont ils vont s’arrêter sur tous les défauts alors que ça devrait être l’inverse.

C’est d’ailleurs exactement finalement entre guillemets la phrase solution c’est le bien parfait n’existe pas parce que s’il existe il est cher du coup il est imparfait.

Par contre justement dans ce qu’on cherche à faire nous on cherche exactement ça on cherche des biens imparfaits parce que c’est là qu’on va pouvoir jouer et donner de la valeur. D’abord on va pouvoir négocier et ensuite pouvoir donner de la valeur là où d’autres acheteurs ne voient pas la valeur du bien justement parce que le bien est imparfait. D’accord bon la on est sur une situation initiale.

+      

00:07:45

Maintenant la vraie question c’est comment on fait pour outrepasser cette situation ? Comment vaincre la peur d’investir en immobilier concrètement?

+      

00:07:51

Il faut en avoir conscience et déjà il faut en avoir conscience là on a rencontré quelqu’un récemment qui effectivement est dans le cas que tu dis c’est à dire qu’il a fait énormément de formations mais ne passait pas à l’action et lui vraiment son besoin ça a été d’être accompagné c’est à dire que quelqu’un le prenne par la main.

Simplement ils me disent voilà les biens qui correspondent à ce que tu cherches, c’est celui là, il est devant toi, tu es en train de le visiter et en fait pour cette personne la,​ ça, ça suffit c’est à dire qu’elle a juste eu besoin à un moment donné qu’on la prenne par la main et qu’on la mène sur le terrain parce que souvent le souci des formations c’est que ça reste malgré tout très théorique et il y a quand même une différence entre la théorie et j’ai tout compris intellectuellement et le fait ensuite d’aller sur le terrain.

Des fois le cerveau se désorganise complètement, je sais tout mais quand je suis sur le terrain je visite je sais puisque je dois regarder je ne sais pas si c’est grave ce que je vois je ne sais pas ce que je dois demander Meme limite on a trop d’infos on a eu la partie négociation, puis la partie machin, on est embrouillé…

Voila on ne sait plus et aussi des fois des infos contradictoires on va te dire pour acheter il faut être en CDI.

Après tu entends bah non tu n’es pas obligé d’être en CDI après tu entends pour acheter il faut d’abord acheter sa résidence principale. Non il vaut mieux acheter un investissement locatif. Il y en a qui vont dire à la découpe c’est bien. D’autres vont dire attention la découpe c’est dangereux.

Donc au final on ne sait plus ce qu’on cherche et il faut se réorganiser. Reprendre les choses dans l’ordre et ne pas partir dans tous les sens. Des fois ce qui peut débloquer c’est ça, ça peut être un accompagnement, mais il y a des gens qui vont être bloqués pour d’autres types de raisons.

Si tu veux passer à l’action, mais que tu ne passes pas à l’action, il y a une raison, et souvent si la raison c’est non mais je n’ai pas trouvé le bon bien (bon ça peut être vrai au début) mais si ça dure dans le temps c’est que ce n’est pas ça la raison et que ça c’est juste ton cerveau qui te trouve des excuses pour rester cohérent avec ce qu’il t’arrive.

Donc non je ne suis pas en échec c’est la faute des biens en gros que j’ai visité qui ne correspond pas au cahier des charges. Les biens ça se trouve, ce n’est pas si difficile que ça à trouver.

 

Les principes sont simples, mais la mise en œuvre n’est pas forcément facile. C’est à dire que l’immobilier tel qu’on l’explique là pour faire de l’investissement locatif rentable, les principes sont simples mais tout le monde ne le fait pas ou tout le monde n’y arrive pas parce que à un moment donné faire des visites, négocier, ça peut poser à chaque étape des problèmes.

 

Selon certaines personnes, selon le profil, et c’est ça qui est compliqué. Donc il faut vraiment voir où ça bloque, si on veut le faire tout seul il faut arriver à faire une analyse de soi et se dire franchement ou est ce que je n’y arrive pas. Est ce que c’est au moment où je visite, est ce que c’est au moment où je négocie, est ce que c’est au moment où je dois signer ?

Tout est ouvert mais il fallait que je trouve un truc, je veux dire, j’ai eu ça aussi une fois le notaire ne m’a pas donné toutes les infos ou voilà dès que l’on se met à paniquer et à trouver une espèce de raison qui nous permet de sortir du processus et que là on est vraiment dans une croyance limitante et à un moment donné tout seul si on y arrive s’analyser et se dire OK concrètement ou est ce que j’ai la peur d’investir en immobilier et qu’est ce qui bloque.

+

00:11:41

D’accord, ouais c’est vrai c’est quelque chose que je vois souvent. En fait c’est le concept qui est facile, mais la mise en œuvre elle n’est pas si facile que ça du tout. Et donc la partie psychologique est vraiment très importante pour vaincre la peur d’investir en immobilier

00:11:58

Tout à fait. Je pense aussi, tu vas peut être confirmé, ça dépend du caractère de la personne, il y a des caractères complètement différents. Bon je ne vais pas faire un cours de psychologie mais des caractères qui sont très dans l’action, qui réfléchissent peut être après, et il y a les personnes inversent qui sont beaucoup dans la réflexion qui ont besoin de un, deux, trois ans avant de passer à l’action et qui ont besoin d’accompagnement.

 

C’est ça c’est ça c’est vraiment une question de personnalité. On a tous des personnalités différentes et des parcours différents, des expériences différentes, et ça, ça nous construit notre manière de faire les choses et donc forcément à un moment donné, un blocage pour passer à l’action, ça c’est sûr.

Quand on veut entreprendre que ce soit dans l’immobilier ou autre chose je pense qu’il faut déjà avoir quand même avoir trois qualités principales.

On entend souvent dire tout le monde peut le faire. Tout le monde peut entreprendre, oui, dans le principe tout le monde peut entreprendre, voila demain pour être pilote d’avion, je crois si t’es daltonien t’as pas le droit.

Donc tout le monde ne peut pas être pilote d’avion d’accord. Et dans ce sens là tout le monde peut entreprendre c’est interdit à personne. Mais en fait il faut quand même faire preuve d’un certain nombre de qualités; basiquement je dirais il y en a trois :

1 La première c’est qu’il faut se former ça c’est quelque chose que vous lisez souvent mais c’est absolument vrai.

Vous ne pouvez pas vous lancer dans un business que vous ne maîtrisez pas si vous vous en remettez à quelqu’un vous pouvez mais il faut quand même maîtriser avant de vous en remettre à quelqu’un. Parce que sinon il peut vous arriver très vite que les choses ne se passent pas comme vous le voulez vous parce que tout simplement la personne à qui vous vous remettez n’est pas dans votre tête et vous n’êtes pas dans la sienne. L’entreprenariat mais pas seulement l’immobilier. Il faut se forme il faut savoir où on va on veut aller etc..

2 deuxième chose c’est la capacité à prendre ses responsabilités.

ça découle de la première, mais c’est de se dire voilà si je n’y arrive pas si je me trompe ou si je ne passe pas à l’action c’est de ma responsabilité ce n’est pas de la faute du voisin.

Ce n’est pas de la faute aux événements, ce n’est pas de la faute de je ne sais pas quoi, c’est vraiment savoir prendre ses responsabilités et dire ok je n’ai pas fait de manière optimum cette fois ci, pourquoi je ne l’ai pas fait ? Comment je peux faire pour faire mieux ? Qu’est ce qui fait que quelqu’un d’autre à ma place aurait pu faire mieux ? Qu’est ce qui m’a manqué cette fois là ?

Et pour que ça ne me manque pas la prochaine fois, on passe tous par ça. Il faut aussi se décomplexer, on devient meilleur au fil des expériences ce qu’on a fait les premières fois on fait beaucoup mieux maintenant parce qu’on a eu des revers et on a dû les résoudre sur les projets suivants et bien on​ a fait en sorte d’éviter ces revers là. Et là il faut aussi se décomplexer il n’y a qu’en faisant qu’on apprend vraiment et qu’en faisant qu’on devient bon.

Donc​ l’action permet quand même de guérir de pas mal de choses mais à un moment donné c’est vrai qu’il faut ce courage de se lancer.

3 Et le troisième point très important quand on veut entreprendre ça découle du coup du deuxième point de la responsabilité c’est la créativité. C’était un peu ce que j’étais en train de dire, la créativité dans le sens où il faut savoir trouver des solutions quand un problème se présente à nous.

Vous ne pourrez jamais entreprendre et que tout soit lisse et que tout soit parfait et que tout fonctionne comme sur des roulettes et qu’il n’y ai jamais de problème tellement vous aurait été bien formé que vous aurez tout compris etc. Il y a toujours des revers et sur chacun de nos projets immobiliers que l’on fait il y a toujours des choses qu’on n’avait pas prévu et des problèmes qui se présentent, qui ne sont pas des bonnes nouvelles mais ce n’est pas grave. C’est ça le monde de l’entreprenariat, c’est se dire voilà j’ai un problème je le résous et moi j’avance et je continue d’avancer.

 

C’est ce qui fait la différence du coût entre l’entrepreneur et celui qui entreprend pas c’est que lui, il se confronte aux problèmes, il les résout et du coup il avance. Ça c’est super intéressant car c’est quand même une notion qui est très peu abordé, le fait d‘avoir cette créativité pour surmonter les obstacles.

+

00:16:11

Du coup c’est une très bonne transition pour ma prochaine question : Est-ce que tu as eu des galères, des grosses galères dans ton parcours et surtout comment tu fais pour les surmonter ? Comment tu as fait pour trouver la solution en étant dans une situation délicate ?

+

00:16:23

Déjà j’essaie de trouver une grosse galère. Et d’ailleurs la difficulté que j’ai trouvé une grosse galère montre un truc c’est que souvent les problèmes sont plus importants dans notre esprit que dans la réalité.

 

Et c’est d’ailleurs aussi ça qui constituent des freins, c’est qu’on a souvent tendance à grossir ce qui va nous arriver, alors c’est bien car ça permet d’anticiper.

Mais en fait quand on est dans l’action et quand on passe à l’action, oui on connaît des galères on se rend compte que c’est bien moins pire que ce qu’on imaginait souvent. Alors​ oui vous pourrez toujours me trouver l’exemple de quelqu’un qui a connu une grosse galère, bien sûr, mais en moyenne​ il ne faut pas se laisser décourager par ça parce que la réalité montre que les galères sont moins importantes dans la réalité que celle que souvent on se construit dans son cerveau.

+

00:18:38

D’accord bon j’espère que vous prenez des notes parce que là c’est vraiment très intéressant. Petit question : Qu’est ce que tu dirais à Stéphanie qui avait 20 ans qui voulait se lancer dans l’immobilier ? Et qui ne passait pas à l’action, qui a attendu 15 ans, quel serait le conseil à donner à quelqu’un qui est novice qui est peut être très jeune ou qui veut se lancer tout simplement ?

+

00:18:58

Fait-le tout de suite ! Et oui parce que surtout que quand j’avais 20 ans il se trouve que j’étais à Montpellier pendant un an.

J’ai vécu à Montpellier et c’est à Montpellier que je me suis clairement dit il faut investir dans l’immobilier, sans avoir forcément une vision mais juste l’idée que la pierre était un bon endroit pour mettre son argent. Et quand je vois les prix de l’époque et les prix maintenant, rien que ça je me dis : mais ah trop dommage de ne pas l’avoir fait. Ouais surtout que Montpellier, fin politiquement parlant il y a eu de grandes figures politiques qui ont fait de très belles choses pour Montpellier.

+

00:19:36

Donc je suppose que les prix ne sont pas du tout les mêmes que y’as 20 ans.

+

00:19:39

Voilà et même à l’époque ça paraissait conséquent on va dire parce que ça n’a jamais été anodin de mettre de l’argent sur un appartement, mais aujourd’hui​ ces prix là n’ont plus rien à voir. Et comme le dit une phrase célèbre c’est : le meilleur moment pour planter un arbre c’était il y a 20 ans le deuxième meilleur moment c’est maintenant. Tant pis tu l’as pas fait il y a 20 ans je ne l’ai pas fait il y a 20 ans.

Mais par contre maintenant je ne le fais toujours, la même chose c’est : Il faut passer à l’action. Si vous êtes convaincu que vous le faites pas il y a un blocage et là il faut arriver à l’étudier. Si vous avez la motivation mais que vous passez à l’action vous avez un blocage il faut qu’on trouve et il faut passer au delà parce que c’est trop dommage de perdre du temps alors que ces modèles fonctionnent.

+

00:20:28

C’est génial. J’adore. Dernière question​ que je pose très souvent et qui est, vraiment top vu ton profil. Qu’est ce que tu crois vrai et que tout le monde croit être faux ?

+

00:20:43

Que l’immobilier ce n’est surtout pas fini, que la courte durée c’est surtout pas fini. Oui, la loi change, les règles changent, mais ce n’est pas grave. C’est même plutôt bien en général d’ailleurs. Que la majorité va trouver être un frein. Et bien souvent c’est le contraire qui se produit parce que justement si c’est un frein c’est là que la grande majorité va s’arrêter, et c’est là où toi tu peux s’engouffrer dans la brèche il faut juste savoir comment s’y engouffrer et le faire intelligemment.

Mais la location courte durée, si je prends cet exemple, n’est pas fini on l’a encore vu là on était à une réunion d’information organisée par Abritel Homeaway. La législation est effectivement en train de changer. Le RSI s’en mêle etc, et il n’y a pas que ça. Mais ce n’est pas grave, on connaît les règles et on s’y adapte c’est ce que je disais tout à l’heure il faut être créatif il ne faut pas lâcher l’affaire. Plein de gens vont lâcher l’affaire justement…

Donc j’aurais tendance à dire maintenant il ne faut surtout pas hésiter à y aller et surtout pas justement prendre cet argument là du changement de législation pour se dire Ah bah non ça y est c’est fichu c’est trop tard, il ne faut plus le faire. Il faut être créatif par contre. Donc voilà ça c’est peut être quelque chose que tout le monde croit vrai.

Tout le monde croit que c’est fini et moi je ne le pense pas mais on pourrait trouver plein d’exemples comme ça.

+

00:22:07

Ouais, ouais bah c’est une belle conclusion.ça me fait penser aux crypto monnaies, où en se moment tout le monde dit bah c’est fini !

« La preuve ça c’est écroulé ! Ahah  »

Mais moi je trouve que c’est intéressant dans le sens ou les gros investisseurs attendent la régulation, pour ce faire réguler, pour pouvoir investir. Donc c’est maintenant qu’il faut y aller. Comme tu dis sur l’immobilier courte durée qu’importe, c’est la même chose.

+

00:22:33

Ouais, dès que y’a une vague de manque de confiance c’est souvent là que les vrais investisseurs font les meilleures affaires parce qu’ils profitent de cette vague de manque de confiance pour rester voire investir justement là où tout le monde s’en va.

 

Catégories : Immobilier

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *